Quel statut juridique choisir pour ouvrir son Food Truck ?

Updated: Jul 6

Ouvrir un Food Truck ne se limite pas au choix de votre camion et à la préparation de vos recettes. Le Food Truck est avant tout une aventure entrepreneuriale, avec des enjeux juridiques, sociaux et économiques.


Le choix du statut juridique adapté pour votre Food Truck sera donc primordial. Faut-il ouvrir son Food Truck en auto-entrepreneur ? Faut-il créer une société pour son Food Truck ? On vous détaille toutes les options, avec les avantages et inconvénients de chaque statut.

Option n°1 : Ouvrir son Food Truck en auto-entrepreneur


Avant toute chose, une précision de langage : le statut “auto-entrepreneur” est aujourd’hui appelé “micro-entreprise”. Si vous entendez les deux appellations, pas de panique, c’est la même chose !


Par définition, ouvrir un Food Truck en auto-entrepreneur, c’est exercer en nom propre, sans créer une société avec une personnalité morale. 


Les avantages du statut auto-entrepreneur pour votre Food Truck


Le premier avantage de ce statut juridique pour votre Food truck est la simplicité des démarches de création :

  • pas d’immatriculation au greffe du Tribunal de Commerce

  • pas de statuts à rédiger

  • des démarches largement simplifiées

On vous renvoie à notre article sur les démarches juridiques pour ouvrir votre Food Truck.


Le deuxième avantage se situe au niveau du régime social. En tant qu’auto entrepreneur Food Truck, vous vous verrez appliqué le régime micro-social simplifié. Le règlement des cotisations sera simplifié et le montant des cotisations est calculé sur votre chiffre d’affaires : si vous ne réalisez pas de chiffre d’affaires, vous ne payez rien !


Une autre spécificité concerne la TVA : si vous ouvrez votre Food Truck en auto-entrepreneur, vous bénéficiez du régime de franchise de TVA.  

  • Avantage (+) : Vous facturez sans TVA et vous êtes donc capables de pratiquer des prix moins élevés que des restaurateurs soumis à TVA. (Ou d’avoir une meilleure marge sur un prix équivalent).

  • Inconvénient (-) : Vous ne récupérez pas la TVA sur vos achats et investissements. Notamment lors de l’achat de votre Food Truck, vous ne pourrez pas récupérer le montant élevé de TVA.

Le statut d’auto entrepreneur présente donc des avantages clairs, et est souvent vu comme le meilleur statut juridique pour commencer une activité Food Truck seul.


Les limites du statut auto-entrepreneur pour votre Food Truck


Le statut d’auto-entrepreneur pour votre Food Truck sera très limité ! Le seuil de chiffre d’affaires annuel maximal est de 82 200€ HT. Dans les faits, vous ne pourrez donc pas développer votre activité, embaucher du personnel, etc.. 


Attention ! Si vous dépassez ce seuil vous vous verrez automatiquement appliquer un statut juridique différent : l’entreprise individuelle. Ce régime est nettement moins intéressant. On vous conseille d’anticiper votre développement et de passer en société avant d’atteindre le seuil maximal.


À noter : Un des inconvénients du statut auto-entrepreneur pour votre Food Truck est que vous exercez en nom propre et que votre patrimoine personnel n’est donc pas protégé. Pour pallier à cela vous pouvez opter pour l’option de responsabilité limité en listant les biens personnels affectés à votre entreprise au moment du la création de votre Food Truck.


Option n°2 : La création d’une société Food Truck


Le statut juridique de société pour votre Food Truck signifie que vous allez créer une personnalité juridique pour votre Food Truck, distincte de votre patrimoine personnel. 


Cette personnalité juridique peut prendre plusieurs formes  :

  • La SARL (EURL si vous exercez seul)

  • La SAS (SASU si vous exercez seul)


Les avantages de la société Food Truck


Quelle que soit la forme juridique choisie, créer une société pour ouvrir son Food Truck présente des avantages clairs : 

  • La possibilité de s’associer ! En effet si vous voulez vous lancer à plusieurs, vous devrez obligatoirement créer une société ; 

  • La possibilité de récupérer la TVA sur l’achat du Food Truck. (Avec en contrepartie l’obligation de payer de la TVA sur ses ventes) ;

  • Aucune limitation de chiffre d’affaires, avec la possibilité d’embaucher et de développer votre Food Truck ; 

  • La protection de votre patrimoine personnel, car la société fait écran entre votre entreprise Food Truck et vos biens personnels. En cas de difficultés financières, ce statut juridique Food Truck limite le risque pour vous à une simple perte de votre investissement initial.


Les inconvénients de la société Food Truck


En revanche, la création d’une société pour votre Food Truck implique un formalisme beaucoup plus contraignant, à la fois sur les démarches juridiques de création et sur la tenue comptable de votre Food Truck.


A savoir : Certains sites spécialisés, comme Legalstart.fr, proposent d'accompagner les créateurs d'entreprise dans leurs démarches juridiques.


Si vous choisissez la société comme statut juridique de votre Food Truck, vous devrez encore choisir entre la SARL et la SAS. (EURL ou SASU si vous êtes seul). 


La SAS est réputée plus souple dans son fonctionnement, et le régime social du dirigeant de SAS est celui des “assimilés salariés”. Vous ne serez donc pas affiliés au RSI, contrairement à la SARL. En revanche, la SAS implique des cotisations sociales plus élevées sur les salaires des dirigeants. 


Vous êtes désormais apte à choisir le statut juridique pour votre activité Food Truck. Prenez soin de consulter toute la réglementation Food Truck pour exercer en toute liberté ! 


En résumé :  



Auteur : Lucas Parayre, étudiant à Toulouse School of Management et spécialisé dans l'accompagnement des entrepreneurs chez Beau Comme un Camion.



SAS Beau Comme Un Camion

11400 Castelnaudary

France

  • Facebook
  • Instagram
  • LinkedIn